• +0781208399

Thomas Loren’s interview écrite

Reprise d’Hervé vilar rêverie par Thomas lorens

Thomas Loren’s interview écrite

Frédéric Selliez Aucun commentaire
Samedi 11 Mars 2017 de 19h à 20h 
Thomas Loren’s était présent en direct 
sur le Tchat de Radio RFR. 
Il vous présenta quelques uns 
de ses titres, 
grâce à vos nombreux votes, 
il a été sélectionné aux «  Espoirs de demain* » , 
une interview écrite exclusive est disponible.
Vous y trouverez tous les liens nécessaires.
Je dois concéder avoir découvert un homme sensible à la musique,
profondément humain qui ne laissera personne indifférent.
Ses chansons vous "attrapent" sans crier gare.
Elles vous transporte tantôt vers la nostalgie, 
tantôt vers l'espérance. Je pense que très vite 
les "oreilles" du métier vont s’intéresser à cet artiste.

Bonjour Thomas,

Vous m’avez confié analyser les critiques que l’on fait sur votre travail et d’en tirer du positif pour le mettre au service de votre avenir musical.

Avez-vous rencontré beaucoup de détracteurs et comment avez-vous travaillé cette attitude ?

Thomas Loren’s : Pour être honnête je ne suis pas vraiment intégré dans le monde du show buisness car je n’ai pas encore eu comme on dit « La porte » qui permet cela. Lorsque je fais une chanson et qu’elle est enfin finalisée sur un support, je regarde beaucoup les expressions de ceux qui les écoutent et je retrouve souvent de la bienveillance entouré de silence comme une sorte de respect de la chanson crée qui est en train d’être écoutée, et cela, est très gratifiant pour moi.

Thomas Loren's en interview

Thomas Loren’s répond aux questions de Frédéric Selliez

J’ai néanmoins eu parfois certaines personnes qui me disaient « Bof ! Ce n’est pas trop ce que j’écoute ! » Ou parfois « c’est un peu trop triste pour moi », mais en règle générale ça plait plutôt pas mal car on aime bien mon grain de voix un peu fragile. Cela permet de faire un vrai travail sur soi-même mais sans trop se prendre la tête car vous ne pourrez jamais satisfaire cent pour cent de la population et il y aura toujours quelqu’un qui n’aimera pas. Je reste moi-même avant tout, je fais ce que j’aime et ceux qui m’aiment et qui aiment ce que je fais me le rende bien.

J’ai expliqué à l’antenne votre expérience auprès d’un studio qui proposait de poser votre voix sur des play-back pour une modique somme alors que vous étiez âgé d’une vingtaine d’année. Vous dites que ce fut pour vous le « déclencheur » pouvez-vous nous le raconter ?

Thomas Loren’s : A vrai dire mon envie de chanter remonte à encore plus loin mais je n’en avais pas pris conscience. Je me rappelle que lorsque j’étais petit ma mère m’avait placé chez une nourrice qui avait un grand jardin avec une balançoire où je passais des après-midi entières à me balancer en chantant à tue-tête les chansons d’Alain Barrière et de Domenico Modugno que ma mère écoutait en boucle dans sa voiture. Puis un jour j’ai surpris une voisine qui me regardait à travers le grillage en me souriant. J’ai donc été la voir et elle me dit « Tu sais que tu chantes vraiment bien et que plus tard tu pourrais être un grand chanteur »

interview écrite du chanteur Thomas Loren's

Thomas Loren’s se raconte en exclusivité sur Radio RFR

Bien entendu comme j’étais un gosse je n’ai pas prêté la moindre attention à cela mais cette phrase m’est revenue à l’esprit le jour ou j’ai entendu ma voix dans le casque de ce fameux studio bon marché lorsqu’elle se mélangeait avec la bande son de la chanson « Que c’est triste Venise » d’Aznavour. C’est ce jour là que j’ai su que quoi qu’il arrive je ferais un jour ou l’autre, mes propres musiques et mes propres chansons. De plus, pendant que je chantais dans ce studio situé aux halls j’ai pu voir aussi les yeux de l’ingénieur du son derrière la cloison vitrée qui lorsqu’il m’a remit la cassette, m’a dit « il y a quelques petites imperfections mais tu as un joli grain de voix. Si tu prends quelques cours de chant tu peux vraiment faire quelque chose de bien. Tu dois continuer surtout ! Voila pourquoi ma réelle révélation date de ce jour là. Ce qui est amusant c’est que le regard de cet homme qui était aux commandes de ce studio est quasiment le même regard que je retrouve chez mon arrangeur lorsque je chante dans la cabine de son studio

Vous avez suivi des cours de chants que vous ont-ils apportés ?

Thomas Loren’s : Les cours de chants apprennent à avoir plus de technique pour avoir par exemple des vibratos quasi naturels et entraînent également à tenir les notes longues. Ils permettent aussi à monter dans les hauteurs lorsque la chanson que vous faite dépasse la tessiture de votre voix. Chez moi, ce genre de chose engendre une espèce de fragilité de la voix qui démultiplie l’émotion, c’est en tous cas ce que mes arrangeurs remarquent et me disent souvent. Les producteurs qui prennent en charge des artistes n’aiment pas en général ce genre de fragilité car ça leur fait surement peur quant aux performances que l’artiste doit tenir pendant une heure ou deux sur une scène. Il suffit pourtant de chanter des chansons dans la bonne tessiture et le tour est joué. Enfin pour moi en tous cas.

L’interview Intégrale et gratuite est disponible sur le site de la plus Nature des Radios

Catégories

Archives

Bonjour l'Interview écrite du Chanteur Thomas Loren's est en ligne

Grace a vous tous 4 titres sont diffusés sur Radio RFR

Don't show again | X